Les prototypes d’octobre 2015

Octobre devait être le temps du chantier d’aménagement du rond-point.

Des aléas juridiques et techniques sont venus retarder le chantier. Pour ne pas laisser s’installer un temps trop long entre les dernières rencontres des usagers du lieu (en juin) et le chantier (maintenant prévu au printemps 2016), nous sommes intervenus en octobre pour :

– revenir sur le terre plein, prendre le temps de discuter des aménagements créés en avril avec les habitants du quartier et les services de la ville de Paris, tenir compte de leurs retours et modifier les premières intentions d’aménagement

– construire deux prototypes de mobilier avec des grumes

– déplacer les deux colonnes au nord et au sud des rues Boucry et Queneau pour tester, expérimenter encore

– expérimenter une rencontre entre performance urbaine et aménagement

– réfléchir  une identité visuelle du rond-point

Ci dessous les retours sur expérience des acteurs de cette semaine :

      • Le Collectif Etc (architecture),
      • L’Atelier Bivouac (paysage)
      • Le collectif Bim (révélateur de théâtralité urbaine)
      • Le collectif Fabrication Maison (graphisme)
      • Point de Rassemblement (partage du projet local)

——————-

Collectif Etc

L’aménagement d’un espace c’est l’organisation de la vie dans ce lieu. Et pas seulement celle des autres mais la nôtre avant tout. 

Alors avant de savoir où est ce qu’on allait poser les bancs et de quelle longueur seraient nos vis, nous avons organisé un emploi du temps sur le rond point de la chapelle du 19 au 23 oct 2015 avec Point de Rassemblement, Bivouac, Bim, et Fabrication Maison. 

Le petit déjeuner pour bien commencer la journée ; le matin, le sport pour échauffer nos cerveaux ; le midi, dégustation de mets du monde et du quartier ; l’après midi, au choix cueillette et jardinage, dessin et cartographie psychogéographique, rencontre avec des habitants et habitués, ou menuiserie et bricolage ; et le soir bilan de la journée.

Bien sûr qu’on pensait aux autres et aux choses communes, utiles et belles qu’on allait construire pour le quartier. Mais il s’agissait pour l’heure, d’être un usager de l’espace.

Le collectif Etc

——————-

Atelier Bivouac

Recherches, dessins, performances, herborisation, chantier contribuant à l’aménagement du « rond-point de La Chapelle ».

Nous avons été invités par le collectif ETC à participer au processus d’aménagement du rond-point de La Chapelle entre autre en tant que paysagistes-planteurs. C’est sur ce point que nous développerons ce retour. Nous nous sommes interrogés sur les ressources que possède le quartier en terme de végétaux dont nous pourrions nous servir ou encore comment le quartier peut, dans une certaine mesure, s’auto-alimenter en végétaux ? Cette question porte des enjeux qui nous sont chers : l’économie de moyens, la prospection des espaces hors cadre du projet et leur capacité à contenir de multiples ressources.

            Entre le rond-point et le périphérique se trouve la friche sur laquelle s’installera le quartier de La Chapelle Charbon Hébert. Aujourd’hui sept hectares de friche, une grande halle, un grand vide calme. Là de vastes étendues d’ailantes et de buddleia, habitués de ces lieux, mais aussi des colonies de mahonias, de pétasites. Sur les couches d’enrobé, de beaux tapis de géraniums, de mousses et de sédums génèrent des micro paysages. Finalement on ne prélèvera qu’une infime partie de cette ressource qui disparaitra à long terme sous le futur quartier. Avec des civières improvisées nous avons transporté jusqu’au site des plaques de mousses comme s’il s’agissait de gazon destiné aux stades, et dans des cartons, les plants.

            Cette transplantation est en elle même un test comme le furent toutes les expériences menées lors de cette semaine de recherche. Rien ne nous assure de la reprise des plantes, les milieux sont fort différents et des questions d’exposition et de rétention d’eau se posent et constituent des sujets sur lesquels il faudra rebondir. Hormis les fougères, toutes les plantes choisies fleurissent, ce qui semble être une caractéristique à laquelle s’attache une bonne partie des habitants rencontrés.

            Cette semaine fut pour nous l’occasion de découvrir des partenaires inattendus chez les bucherons élagueurs de la ville, personnes curieuses, réactives et inventives. Dans la perspective de la session d’aménagement du printemps il nous semble important de développer d’avantage de partenariat avec les services des espaces verts de la mairie pour nous concerter sur les travaux de gestion (réduire l’entretien et l’approvisionnement en eau, impliquer les habitants) et chercher ensemble des manières alternatives de planter en ville.

L’Atelier Bivouac

——————-

Le Collectif Bim

Session d’expérimentation et de recherche autour de la construction d’un aménagement urbain dans le 18ème arrondissement de Paris

Invités par le collectif Etc suite à notre intervention sur leur installation sous le Pont de la Concorde à Paris en avril 2014, nous avons participé en octobre à quelques journées de recherche sur l’interaction de notre pratique avec l’aménagement urbain.

Au lieu d’intervenir en fin de processus pour « baptiser » un lieu nouvellement construit, le site specific peut-il devenir un outil préalable de lecture sensible de l’espace pour des concepteurs-constructeurs-aménageurs ? Expérimenter l’espace par le corps et le décalage fictionnel peut-il intervenir dans une méthodologie de fabrique urbaine ?

C’est ce que nous avons testé in situ du 19 au 21 octobre dernier, en menant des ateliers bim sur le Rond Point de la Chapelle, auxquels participaient les architectes du collectif Etc, les paysagistes de l’Atelier Bivouac, les membres de l’association de capacitation citoyenne Point de Rassemblement, et les enfants du centre de loisirs voisin, Maurice Genevoix. Échauffements sportifs, jeux en groupe et improvisations dans l’espace public étaient au menu de ces trois jours de recherche « sur site ». Plus concrètement, nous avons mené sur cette place, avec tous les acteurs du projet urbain : des trainings corporels, des exercices de lecture et d’appréhension de l’espace : fonctionnels, fictionnels, visuels, sensoriels… Des improvisations sur les décalages d’usage possibles, et des débuts de composition en groupe de micro-histoires semi-improvisées, « jouées » en public.

Pour nous plonger dans le processus de conception, nous avons également nous-mêmes participé aux autres ateliers ouverts : fabrication de mobilier urbain test d’affichage et de repos, conception des espaces jardinés, traçage au sol des aménagements futurs, fabrique d’images et d’identité visuelle d’une place publique.

Cette première session donnera suite à une deuxième phase d’accompagnement du chantier de construction, en mars 2016, durant laquelle nous proposerons une performance participative au format plus inaugural.

Le Collectif Bim

S0958835

——————-

Fabrication Maison

ATELIERS D’IMAGES

Dans le cadre de la semaine de chantier d’octobre pour la création d’un prototype d’aménagement du rond point (quartier La Chapelle), deux ateliers d’images ont été proposés aux habitants au cœur du lieu.

Installé sur une parcelle du rond point, les habitants étaient invités à venir raconter leur vision du rond point, leurs histoires ou souvenirs. En mots et en images.

Puis il leur est proposé de laisser leur imaginaire s’exprimer : « qu’est-ce que j’aimerai voir sur cette place ? »

Suite à des recherches graphiques et associations d’images, les habitants nomment le lieu et placent le signe sur des pancartes.

Tout au long de l’atelier, un affichage, des recherches et des pancartes, est réalisé sur le rond point.

Cette première action permet de développer l’imaginaire collectif autour du lieu, sa représentation rêvée, et d’amorcer d’une part un travail de communication autour du chantier, et d’autre part une possible identité visuelle en lien avec le futur aménagement.

Fabrication Maison

——————-

Point de Rassemblement

Encore quelques mois et le rond-point sera aménagé !

Les rencontres de cette semaine montrent un besoin de concret ; un aménagement physique qui puisse être expérimenté sur la durée.

Les légères installations réalisées depuis avril 2015 n’ont pas complètement modifié le ressenti d’un espace public non accueillant. Il est  difficile de s’y projeter, d’envisager contribuer à la définition des usages futurs du lieu.

Cet hiver, nous interviendrons dans le quartier, avec l’équipe de développement local, pour échanger, réamorcer des liens avec les initiatives existantes, encourager la mobilisation en vue du chantier participatif ; pour faire du rond-point un lieu de vie le temps du chantier.

Et surtout préparer l’appropriation durable de l’espace par un réseau local autonome animant la vie du rond-point et des aménagements construits.

Point de Rassemblement

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s